Bull élection Confraternité de l'Addolorata (1702)

Confraternité M. SS. Addolorata - Archidiocèse de Rossano-Cariati

Corigliano Rossano (au Rossano) - CS

Lien du site Web

Lien Facebook Lien Facebook

Taureau électoral de la Fraternité - (Calabre)

  • Confraternité M. SS. Douloureux

    année de fondation  1702

    Ville:  Corigliano Rossano (au Rossano)

    Archidiocèse:  Rossano-Cariati

    Un peu d'histoire : L'origine de la confrérie des SS. Addolorata di Rossano remonte à 1588, suite à la prédication du jésuite Simone De Franco. Le prieur D. Lelio Martucci et le procureur Marcello Oliverio espèrent qu'en 1602, la confrérie serait unifiée avec son propre titre avec celui de l'Annunziata, qui a mis à disposition l'église homonyme, érigée devant la cathédrale. L'information ne peut pas être considérée comme vraie en premier lieu car en 1602, l'église de l'Annonciation devant la cathédrale n'était pas encore construite et ne pouvait donc pas accueillir les Addolorata. De plus, la confrérie des SS. L'Annunziata est active en 1629 et même au-delà, alors qu'au contraire pendant tout le XVIIe siècle la confrérie des Addolorata n'apparaît jamais ni dans les Visites Pastorales, ni dans les Relations Ad Limina. En effet, sa fondation doit être retardée jusqu'en 1702. Cette année-là, des nobles de Rossano demandèrent au P. Callisto Lodigerio, prieur général de l'Ordre des Servantes de Marie à Rome, sur lequel l'église et la confrérie de l'Annunziata di Rossano , de pouvoir ériger dans ladite église un autel dédié à la Sainte Vierge des Sept Douleurs, afin de créer une confrérie portant son nom. Le 25 juillet 1702, en effet, le P. Callisto envoya la Bulle de Concession donnant la faculté, sous réserve de l'autorisation de l'Ordinaire du lieu ("accedente consensu Ordinarii Loci"), à la fois de fonder la confrérie dans ladite église avec "tous les indulgences accordées à « l'Ordre du Saint-Siège et confirmées par la suite par Innocent XI », et« de choisir sept autels dans la même église à l'usage exclusif des frères et sœurs de la confrérie ». Le recteur ou curé pro tempore a également reçu la faculté « de bénir et de distribuer à tous les fidèles laïcs du territoire de Rossano la couronne et l'habit du même BV Addolorata ».