Reliquaire

fraternité  San Pantaleone  -  archidiocèse de  Chieti-Vasto

Miglianico (CH)

 

Site Internet  Relier

Facebook  Relier

Procession San Pantaleone 1950 - (Abruzzes / Molise)

  • fraternité  San Pantaleone

    Année de fondation : 2009

    Ville : Miglianico (CH)

    Archidiocèse : Chieti-Vasto

    Objet d'art (toile, fresque, statue, etc.) : Photographie historique

    Titre : Procession avec San Pantaleone Martire à Caramanico Contrada Piane - Miglianico

    Dimensions : 10x15cm

    Année d'exécution : 1950

    Description:  L'un des moments de dévotion intense et participative du culte de San Pantaleone à Miglianico (CH) est lorsque la statue du Saint est portée sur l'épaule en procession de l'église de San Michele Arcangelo, sa maison actuelle, à celle située à Caramanico dans le quartier de Piane. . Cette procession est aussi appelée "du Retour" car à cet endroit la statue a été retrouvée, après qu'elle ait été cachée dans un ancien fourneau par quelques moines basiliens dans le lointain 1492 pour la sauver des prédations des Sarrasins qui à cette époque avaient l'habitude de aller dans cette partie de la mer Adriatique. Plus tard, la statue a été mise en sécurité dans les murs puissants de la ville de Miglianico, et cela est connu comme "la Venue". La photo, datant des années 1950, a presque certainement été prise par Antonio Toppa di Miglianico avec une ancienne salle par main avec un chiffon. En 1961, le photographe Camillo Cavuti, également de Miglianico et digne frère du Sodalizio local dédié à San Pantaleone, notant la valeur artistique, historique et culturelle du "plan" décide de le reproduire à l'aide d'un appareil photo de studio Lupa et d'une plaque Ferrania. image représente le moment où la procession arrive à Caramanico, au point où la statue du Saint a également laissé l'empreinte de sa main qui est encore imprimée dans l'argile consolidée au fil du temps et clairement visible à un œil attentif de la procession là-bas. est le Saint Pantaleone placé sur le "Trône" (il s'agit d'une œuvre en bois datant de 1700 et finement sculptée par des artistes locaux) et porté sur les épaules par les fidèles qui, au nombre de quatre à la fois, se relayaient tout au long du long chemin. La statue est précédée de deux de ses reliques ; le premier datant de 1712, avec un reliquaire d'art napolitain, scellé par le frère Francesco Della Croce, appartient à l'ordre des Carmes Déchaux de Naples. L'autre, dans une main bénissante, datée immédiatement après la guerre, a été offerte aux fidèles de Miglianico par des villageois qui ont émigré en Amérique, afin que la bienveillance du Saint Patron aussi connu comme "le Miséricordieux" puisse toucher tout le monde et en particulier les habitants de Miglianico. pendant la difficile période de reconstruction d'après-guerre. Notez la présence de la fanfare locale accompagnant le Saint et dirigée par le jeune Maestro Ernesto Paolini (grosse caisse) qui allait bientôt s'élever au rang de chef d'orchestre apprécié. , très participatif, il frappe par la joie qu'il exprime : les fidèles portent tous la tenue de fête, les dames accompagnent leurs enfants et la présence d'un nouveau-né enveloppé dans une couverture blanche semble presque inviter à l'Espérance et à s'abandonner sans tarder dans les mains bienveillant de San Pantaleone. La représentation est aussi un aperçu du temps, vous pouvez voir une partie de la rivière Foro avec le remblai et les peupliers, un "stampione", c'est-à-dire le tas de foin, et une petite construction en terre et paille qui pourrait désigner le lieu de la découverte de la statue du saint au XVIe siècle. Actuellement, les membres de la Confraternité San Pantaleone et les dévots portent le Saint sur leurs épaules, retraçant, tous les cinq ans, le chemin tracé par leurs grands-parents pour "le Retour" à Caramanico en signe de connexion à la communauté Miglianichese qu'il l'a accueilli, il l'a connu et marche toujours à ses côtés dans les moments de joie mais aussi dans ceux de difficulté et de douleur, trouvant toujours en lui un ami bienveillant. (Miglianico 5 août 2021 Texte d'Enzo Giandomenico Collection de documents de Giuseppe D'Aversa)

    Auteur (avec année de naissance et de décès): Photographe Camillo Cavuti 1961