Robe de confrérie

Archconfraternité Nativité de Maria SS. et San Carlo - Diocèse d'Acqui

Masone - GE

Lien du site Web

Lien Facebook

Robe de confrérie - (Ligurie)

  • Archiconfrérie Nativité de Maria SS. et San Carlo

    L'habit liturgique des Frères est là  cape blanche, elle indique le renouvellement des promesses baptismales et est l'héritière de celle portée en 1399 par les « Blancs » de Provence ; sur l'épaule gauche, comme l'indique la « Règle de San Carlo », statut édicté par Borromée pour la réforme post-tridentine des Confréries, les initiales  NMM, acronyme de « Nativité de Maria Masone ».
    Les  piste rouge  au lieu de cela, il indique le sang du Christ et les nœuds à ses extrémités rappellent les fléaux, symbole de pénitence.
    Selon les circonstances et le grade, la couleur de la  "tabarino"  , une courte cape en velours. Le tabarrino est rouge pour les fonctions ordinaires, noir pour les fonctions pénitentielles et funéraires et pour les porteurs du Crucifix, bleu pour les frères chargés de porter la bannière et pour le "Cappe di testa", c'est-à-dire les confrères qui ouvrent la procession. Les tabarrini dei Priori ont une plaque d'argent sur le devant appelée  "empreinte"  à l'effigie de San Carlo Borromée.
    Les porteurs de Crucifix portent aussi le lié à la vie  "mandillo" rouge, le mouchoir populaire typique, utilisé pour essuyer la sueur pendant le travail dur ; ils le portent aussi  « scapussu », cagoule blanche enroulée autour de la tête servant à se protéger de la chaleur lors des processions estivales. Le « scapussu » est également porté dans la procession du Vendredi Saint par les disciplinés (du nom « discipline » ou fléau) ; dans les temps anciens, il était abaissé sur le visage ne laissant que des trous pour les yeux, mais il était interdit par la République de Gênes pour des raisons d'ordre public et plus récemment, par les lois en vigueur.