Fresque du miracle de San Geminiano du 18 février 1511

Confraternité de S. Geminiano - Archidiocèse de Modène-Nonantola

Modène

Site Internet

Facebook

Fresque du miracle de San Geminiano du 18 février 1511 (Émilie-Romagne)

  • Confraternité de S. Geminiano

    L'église de la Beata Vergine delle Grazie constitue le siège spirituel de la Confrérie dédiée à San Geminiano, patron de Modène, depuis ses origines les plus reculées du début du Moyen Âge.

    Cependant, il ne l'avait jamais possédé et lorsque, au milieu du XIXe siècle, la municipalité de Modène décida de le mettre en vente, le frère Giulio Campori procéda à son achat et le destina pour un usage perpétuel à la Congrégation, qui décida de procéder à des travaux d'embellissement, dont les fresques sur la voûte de l'ensemble de l'édifice sacré. La tâche a été confiée au célèbre peintre Carpi Fermo Forti, qui a vécu dans la seconde moitié du XIXe siècle, qui a peint la fresque du Miracle de San Geminiano le 18 février 1511. Dans l'un des tondi qui surplombe la salle est représenté la scène du miracle accompli par le protecteur céleste le 18 février 1511 pour la défense de la ville, soumise à un dur siège par les troupes françaises dirigées par le vice-roi de France Carlo d'Amboise. San Geminiano se présente à lui sous les traits d'un pauvre vieillard, et l'en dissuade en lui parlant d'une ville capable de résister longtemps, défendue par des troupes capables de lancer l'attaque en premier.

    Effrayée par cette vision, l'armée assiégeante se retire et Modène est sauvée. Cet anniversaire devient au bout de quelques années la fête patronale annuelle de la Confrérie : aujourd'hui encore, les fonctions festives voient la participation d'un très grand nombre de fidèles.