Bas-relief

Confrérie de S. Giacomo Apostolo - Diocèse de La Spezia-Sarzana-Brugnato

Levanto - SP

Lien du site Web

Lien Facebook

Bas-relief (Ligurie)

  • Confraternité Saint-Jacques Apôtre

    Dans la partie la plus ancienne du village médiéval de Levanto se dresse l'Oratoire de S. Giacomo Apostolo, siège de la confrérie du même nom depuis plus de quatre cents ans. Sur le portail de l'édifice, surmonté de la fresque de San Giacomo « matamoros » (littéralement « combattre les Sarrasins ») se trouve un bas-relief en marbre, de l'école lombarde, datant des premières décennies du XVe siècle. Dans cette œuvre sculpturale, les motifs constituant le patrimoine spirituel de la Confrérie sont présents, fixés dans le marbre. Le premier motif, le plus ancien et la "pierre de fondation" de la Confrérie, est l'ensemble représenté par saint Jacques "pèlerin", situé sur le côté gauche ; il fait référence au grand pèlerinage médiéval de Saint-Jacques-de-Compostelle. La seconde raison reflète les nouveaux mouvements religieux qui ont ensuite caractérisé le christianisme occidental, parmi lesquels on se souvient des Flagellants et des Blancs. Les membres de la confrérie, oubliant la vraie nature de la dévotion acobéenne précédente, se sont convertis à la nouvelle spiritualité, en acceptant ses règles et en les faisant entrer dans leur héritage religieux. On en trouve le témoignage sur le côté droit du bas-relief, où les personnages encapuchonnés portent un « fléau » à la taille. Une expression visible de la religiosité des Blancs est la Passion, autour de laquelle convergent les deux motifs précédents du pèlerin saint Jacques et des Flagellants. On y voit, à gauche de la Croix, l'Apôtre Jean et à côté de lui Marie, tous deux assis en prière au pied de la Croix. Mais au-dessus des figures prises dans leur singularité, se détache le Crucifix et, devant le Christ réalisé dans toute sa plénitude, ils se dépouillent de leur individualité, complétant et annulant leur diversité dans le symbole vivant de la Rédemption divine.