Peinture: la déposition

Archiconfrérie de S. Croce, SS. Trinity et Maria Addolorata à S. Francesco - Diocèse de Lucera-Troia

Lucera - FG

Site Internet

Lien Facebook

La déposition - (Pouilles)

  • Archiconfrérie de S. Croce, SS. Trinità et Maria Addolorata à S. Francesco

    Parmi les principales œuvres d'art commandées par l'Archiconfrérie pour l'église de S. Francesco et pour l'oratoire adjacent, dédié à la Bienheureuse Vierge des Douleurs, se trouvent le Crucifix en bois, l'autel en grès du Crucifix dans l'église et la grande toile de la Déposition dans la chapelle de l'Addolorata de l'archiconfrérie. Ce dernier est une huile sur toile d'un peintre méridional inconnu, portant l'inscription de l'année 1696. La peinture est sans aucun doute la pièce remarquable du mobilier sacré de la chapelle de l'Addolorata, et est très intéressante comme synthèse élaborée de divers thèmes. iconographique : l'œuvre représente une Déposition, même s'il manque le Christ mort ; en effet, la Croix qui se détache au centre du tableau n'est pas la Croix de la Passion (même si un jaillissement de sang jaillit du bois sacré, à la hauteur qu'auraient probablement eu les pieds de Jésus), mais c'est précisément la Croix de Triomphe, placée telle qu'elle est frontale, un symbole tout à fait abstrait, métaphysique et en contraste avec les deux croix proches mais tordues des brigands. Sur eux, l'articulation non réglée des corps musculairement dilatés, qui contraste avec le linéarisme des figures ci-dessous, et intéressés respectivement par l'approche du petit ange et du petit diable, rehausse encore le symbole de la Croix. A ses pieds, l'ouverture de deux groupes de chevaliers, dans une multiplication de lames et de têtes, sert de décor au groupe désolé des Maries et au groupe indifférent des joueurs de dés, parmi lesquels se détache celui de droite, avec une armure particulière avec des cônes métalliques sur la poitrine.