Staura della Pietà

Archconfraternité de Maria SS. Addolorata - Diocèse d'Andria

Andria (BA)

Lien du site Web

Facebook

La tradition veut que l'Ordre des Serviteurs de Marie soit né en l'an 1233 à Florence, d'une communauté de sept hommes pénitents qui se retirèrent dans l'ermite et la vie communautaire sur le Monte Senario. Une sculpture en bois de grande valeur, œuvre de Nicola Antonio Brudaglio, célèbre sculpteur andrien du XVIIIe siècle, est conservée dans la galerie privée de l'archiconfrérie des serviteurs de Maria SS. Addolorata d'Andria. La piété, thème artistique biblique, représente Marie tenant le corps sans vie de Jésus-Christ sur ses genoux, après sa passion et sa déposition. La piété est aussi l'une des sept douleurs de la Vierge (Mater dolorosa). Le travail délicieux montre une précision de sculpture; draperies riches, tirées de la forme des vêtements anciens, les couleurs habituelles de la robe dans les tons rouge foncé, enveloppées dans le manteau bleu étoilé, conformément aux diktats de l'iconographie canonique.

La Pietà - (Pouilles)

  • Archiconfrérie de Maria SS. Douloureux

    Typologie : Statue

    Dimensions : cm 

    Sortir ensemble: 

    Auteur : Nicola Antonio Brudaglio

    Matière et technique : Bois

    Sujet : La Pietà

    Description:  La tradition veut que l'Ordre des Servantes de Marie soit né en 1233 à Florence, d'une communauté de sept pénitents qui se sont retirés en ermite et en communauté sur le Monte Senario. Une précieuse sculpture en bois, œuvre de Nicola Antonio Brudaglio, célèbre sculpteur andrien du XVIIIe siècle, est conservée dans la galerie privée de l'Archiconfrérie des Servantes de Maria SS. Addolorata d'Andria. La piété, un thème artistique biblique, représente Marie tenant le corps sans vie de Jésus-Christ sur ses genoux, après sa passion et sa déposition. La piété est aussi l'une des sept douleurs de la Vierge (Mater dolorosa). Le travail délicieux montre une exactitude de tailler ; riche draperie, tirée de la forme de vêtements anciens, les couleurs habituelles de la robe dans des tons rouge foncé, enveloppées dans le manteau étoilé bleu, conformément aux préceptes de l'iconographie canonique.